37 JOURNALISTES, PHOTOGRAPHES, CAMERAMENS.

A Phnom Penh, en face de l’ambassade de France où je me suis refugié avec mes collègues journalistes à l’arrivée des Khmers rouges le 17 avril 1975, se dresse un monument rectangulaire entouré de plots réunis par des chaînes. Sur une plaque de marbre noir, flanquée de deux colonnes et d’un chapiteau ouvragés dans le style khmer, sont inscrits les noms de 37 journalistes, photographes et caméramen – des Français, des Américains, des Japonais… pas moins de 11 nationalités. La stèle a été érigée à la mémoire des journalistes tués ou portés disparus pendant la guerre au Cambodge.

Catégorie :

Description

Et ils essaient de me voler toutes ces années de photos prises au Cambodge et que j’avais données à distribuer à ces 3 agences Gamma, Sygma et Sipa qui en ont profité pour se les approprier…